Morcelé

par Istina

T’étais tout morcelé
Avec ta fierté dans une pièce
Ton cœur dans l’autre
Ton idéal sur le palier
Et tes idées stockées dans des boîtes extérieures
Ta sécurité dans une case
Tes espoirs conjugués
A tous les temps sauf celui du présent

Et je te dis voilà
Tout est dans le même point

Et tu me dis j’ai peur
De cet isolement ?

Tu étais égaré
Te voilà retrouvé
Et de peur d’être heureux
Tu insistes pour signer encore quelques chèques
Pour payer des dettes imaginaires

Je t’ai donné de l’air
Et tout ce que tu respires
Tu veux le vivre ailleurs

Sois sans pitié avec ta peur
Elle ne te mérite pas

4550980984_f5374a8bde_z

Publicités