Mon corps

par Istina

J’ai un corps de mensonges
et de pièges
de promesses et de fleurs vénéneuses

Son poison
Le nectar qui t’arrache aux étoiles
pour te précipiter
sur la première planète venue

Mon corps nu
est la carte de tes peurs
dénué de bouclier
et ta lame
le silence de l’étrange
Intangible

Une larme
a rougi le mécanisme de tes suaves caresses

J’ai un corps
coffre
Dont la clé réside dans tes égratignures

Les griffes sur ta peau
et les marques sur ton palpitant sacrifié

Ta parole secrète
Saura-t-elle dénouer le ruban
qui entoure le cadeau empoisonné
de ma chair délivrée

nu noire

Publicités