A tout petits pas

par Istina

Un premier
Tout petit pas
A côté de la ligne
Hors du chemin
Vers l’insomnie

Des souvenirs
Frappent à la porte
Un coup de sang
Cogne mes tempes
Quelques images
Qui n’en sortiront pas

Même le silence
Est compromis
De frustration
De grise mine

Encore des larmes
Pour ne rien dire
Ne rien lâcher
Boire les épines
De ces poèmes
Handicapés
Se pardonner
D’avoir trahi

Et mon reflet
Qui se révolte
Et mon futur
Derrière la porte
Qui reste fermée

Et mes poings saignent
C’est comme vomir
Quelques étoiles
C’est comme renier
Sa solitude
Pour un instant
De gêne palpable

C’est le sourire
D’un monde obscur
Qui te répond
Qui te rassure

Tu n’es pas seule
Ils te tiennent chaud
Tous ces parias
Ces éclopés
Qui se rencontrent
Dans l’univers
Immatériel

Un jour peut-être
Tu t’en iras
A leur rencontre
En attendant
Tu te racontes

C’est un premier
Tout petit pas
Pour la franchir
L’ultime frontière
Qui te sépare
De tous tes rêves

nuit oiseau lune

Publicités