Dealer

par Istina

Mon cerveau garde encore les traces
Du shoot de poésie que tu m’as donné
Dealer d’émois
Sache que tes mots quand ils s’effacent
Laissent un sillon où je place le diamant qui fait chanter mon âme

Dealer de rimes
Sache qu’un crime est commis
Chaque fois que tu illumines notre mélancolie
Ton verbe affûté assassine toute une partie de moi à qui suffit
L’ordinaire de la vie

Voleur de paix
Lorsque la puissance de tes paroles se déploie dans tes veines
Je n’ai que faire de la paix
Je voudrais fendre mon cœur en deux
Pour y trouver encore un peu de cette sublime douleur
Qui me fait quitter la Terre
Et par laquelle je redeviens poussière
Poussière d’étoiles

étoiles

Publicités