Mauvais genre

par Istina

Plus le temps passe
Plus je me lasse
Des jeux malsains de l’ego
Mon passé s’efface
Ne laissant que la trace de l’expérience
Aux dépens de cette histoire dont je suis le héros
Je parle de moi au masculin
Car c’est le genre de l’être humain
Et le mâle s’approprie encore la liberté que je revendique
Pour libérer mon âme du conditionnement historique

Au masculin je peux tout faire
Prendre des risques pour éprouver ma force
Braver des interdits
Au féminin j’ai trop souffert
Trop de limites s’opposent à mes ambitions
J’ai dû détruire ma réputation pour prendre mes aises
Quitte à susciter le malaise
J’ai dû traverser le mépris comme un fleuve qui vous laisse à jamais souillée

Au masculin que de plaisirs
Le monde est mon royaume et dans un esprit de conquête
Je l’explore en ignorant mes peurs
Au féminin j’ai dû subir
Être réduite à un objet de désir
Et le délit d’inconscience me menace
Chaque fois que me prend l’envie de sortir de ma place

Au masculin je suis rebelle, libre-penseur
Au féminin on me prête un tempérament rêveur

Dès la naissance se dessine l’étendue des possibles
Sans aucune décence je fuis les catégories impossibles
Plus le temps passe moins je trouve drôle ce script limité
Alors je l’écorche un peu
Chacune, chacun joue son rôle et moi je voudrais juste
Sortir du jeu

mask

Publicités