Dans ma mémoire

par Istina

Dans ma mémoire
L’amour est ce liquide brûlant
Cette lave incandescente
Qui t’arrache à tes certitudes
Rend le confort méprisable
Et le luxe désuet

Dans ma mémoire
Il s’agit d’un trouble enviable
Comme un virus souverain
Qui te fait trembler comme un arbre sans racines
Et pourtant ancré au plus profond
Là où le désir pousse et se renouvelle

Il n’y a rien de plus terrifiant et de plus sacré
Que cet élan vers le corps de l’autre
Qui rend toute révolution possible
Et la tiédeur infecte

J’aimerais perdre la mémoire
Pour me donner une chance
D’imprimer à mon cœur un rythme tranquille
D’abreuver mon âme avec le nectar des dieux
Un sentiment nouveau et pourtant ancestral

Ah si l’amour était un oiseau
J’en détruirais des cages…

livre-envol

Publicités