Fébrile

par Istina

Fébrile au bord du chaos versé dans la coupe du silence glacé
J’attends
 
Je suis prête à tous les bonheurs
L’hystérie collective a laissé place au doute blanc
L’incrédulité est de mise

A contre-courant du temps qui passe
De l’atmosphère ambiante
Du dédain frauduleux
Je suis prête pour un jour plus brillant
Un rire éclatant brisera le ciel
 
Il n’est pas plus heureux dans son hôtel particulier
Que moi dans ma misère amoureuse
 
J’écris pour exécrer l’instant qui file
La perfection qui m’échappera toujours
 
J’entends des bizarreries qui m’affligent
 
Serais-je l’enfant de l’intolérance
Et de la superstition aveugle ?

face-1

Publicités