Si

par Istina

Salut à toi je voudrais te parler
Je prie pour que ma voix traverse les rideaux de nos larmes
Les barrages de la violence et des malentendus
Pour que l’espoir prenne le pas

Au nom de quoi
Faut-il que quelqu’un paye pour le mal que l’on s’est fait
Que serait ce monde si nous n’avions pas droit à l’erreur
Je te demande pardon mais je ne m’excuserai pas
D’être une femme imparfaite
Je te demande pardon mais je ne promets rien
Je suis à peu près sûre
Que je me tromperai encore

Au milieu d’une foule de questions dérisoires
Savoir si l’on peut prêter au hasard
Le bon vouloir de nos rencontres
Si j’avais su t’aurais-je fui
Et quelle femme serais-je aujourd’hui ?

Si je n’avais pas goûté de tes poings
Si je n’avais pas commis le pardon

le-fruit-du-hasard-ed38207b-9c0c-41dd-b404-7873a6aba618

Publicités