Trop bête

par Istina

Des années de chaos
En une seconde évanouies
Juste en fermant les yeux
Sur la soif du volcan

Une larme de sang
Un rire de crocodile
Une odeur de cristal
Le sommeil du fauve

Dire adieu
Fermer la parenthèse
Du vice épanoui

Le souvenir d’une flamme
Tient-il chaud ?

Le jour qui se répète
Nargue l’oubli
Efface les promesses
D’une mémoire étrangère

Un souvenir suspect
De complicité
Avec la folie tendre
Adulée

Des claps d’applaudissements
La fin d’une rengaine
Une rancune sourde
Acculée

Le silence se révolte
La vérité effraye
Accuse

Avoir tourné la page
Se repaître d’un mirage
Désaltéré

Le bleu sur mon visage
Leurs mains qui se détournent
Lâcheté

Le pardon sous la rage
Des mots exagérés
Des plaies sous-évaluées
Un procès

Détournement de sens
Un attentat lyrique
Crypté
Par une plume aérienne
Délicat anathème

Le bien que l’on redoute
Le diable que l’on regrette
Trop bête

385458-le-grand-sommeil

Publicités