Variations

par Istina

Ignorer les remords qui t’étouffent
Au souvenir des occasions manquées
La tête entre les mains
Je me souviens de ces mots que je ne saurai pas écrire
Car il y a trop à dire et j’ai si peu d’âme
La musique se cherche
La rime m’échappe de peu
Juste assez ivres pour être lucides
Et de tout cela demain
Que restera-t-il ?

Que restera-t-il de ces notes de jazz qui s’envolent depuis le creux de la solitude ?
Un rire balaie ces images
Et le temps se passe
Au fil de ces souffrances envolées par les ans
Nos vibrations enlacent le silence et la phrase se brise

Saturés
Nos rêves sont raturés de retouches
A chacune correspond une cicatrice
Un joint se roule
Un sourire s’esquisse
Et l’image se lisse
Il y a tant de variations sur le thème de l’âme
C’est pourquoi ce texte n’a pas de fil conducteur
Juste une énergie pour réveiller les questions qui sommeillent

J’en ai craché des phrases de sang
En propageant ce qui nous ronge
Mais c’est toujours la vie qui sourd de nos songes

jazz1220216627

Publicités