J’ai essayé

par Istina

J’ai essayé de dire non
J’ai essayé d’échapper à la culpabilité par le pardon
Et là j’essaye d’écrire
Comme pour me dessiner comme pour me faire un nom
Je suis une créature sans volonté sans ambition sans avenir
J’essaye d’écrire

J’ai essayé de me faire une vie à la façon dont on l’entend
Finalement au mari aimant j’ai substitué une flopée d’amants
Comportement que certains diffament car quand on dit femme
On pense à celle qui se réserve pour son prince charmant
J’ai essayé de dire oui mais je m’en suis tirée brillamment
Et ce n’est pas sur ce regret que mes larmes coulent abondamment

Constamment j’essaye d’écrire

J’ai essayé le travail le salariat l’esclavage consenti
J’essaye encore, tous les matins je me sors du lit
J’enfile mon costume de l’employée et je souris
Je mange à heures fixes même sans appétit
Je remplis des tableaux je fais des photocopies
Je bois du café je fume des clopes comme un zombie
J’ai essayé d’arrêter mais on m’en offre et je dis merci
Au nom de toutes ces dépendances qui nous lient

Et puis je rentre chez moi j’essaye d’écrire

J’ai essayé de comprendre la foutue injustice
De décortiquer le monde de lui trouver un sens
Peut-être qu’il faut encore que j’y réfléchisse
Mais au point où j’en suis je ne vois qu’indécence
La cruauté des prisons que les innocents remplissent
L’absurdité des lois du marché de la finance
Les criminels qui dirigent tout depuis les coulisses
Et notre silence complice de l’évidence

Au bout du compte j’essaye d’écrire

Je suis une créature sans projet sans lendemain sans destin
Si la vie est un banquet j’ai oublié de me mêler au festin
Plus j’observe les hommes et plus je les fuis d’instinct
Je finirai par me réveiller misanthrope un matin
Emplie d’une révolte aux contours indistincts
Les étoiles sont tombées, le soleil s’est éteint
Me laissant dans les ténèbres avec mes rêves clandestins
Et un paquet de colère dans les intestins
L’avis d’un médecin serait opportun
C’est trop tard pour le cœur, le cerveau est atteint

J’ai essayé de guérir
J’ai essayé de m’enfuir de tout détruire pour tout reconstruire
J’ai essayé de m’instruire pour ne pas reproduire
J’ai même essayé de conduire que peut-on en déduire
C’est pas l’autoroute que j’emprunterai pour m’épanouir
J’ai essayé de ne plus me contredire
De ne pas m’interdire de jouir sans me salir
De me dépêcher sans courir d’embellir mon délire
J’ai essayé d’ensevelir mes souvenirs
J’ai essayé de m’endormir et mourir
De parler sans trahir. J’ai essayé d’écrire

Etapes-pour-écrire

Publicités