Soleil denté

par Istina

Émotion circulaire ancienne et cramoisie
A libérer d’urgence
Des espoirs sans mesure et possibles effrayants
A force d’accoutumance aux limites données
A la modestie comme vertu
A l’impuissance comme condition première déterminante indépassable
Des pouvoirs éprouvés que la raison ampute

Comme un refus de contrôler les choses
Le choix de se laisser porter
Par sagesse ou prudence

Pourtant

Impatience antique qui me brûle les veines
Et se savoure en silence

Ce savoir qu’on sait universel
Cette leçon qu’on n’attendait plus
Ce grand merci
Galbé d’une ironie exquise

Ces vieux rêves qui n’en sont plus et
Cette revanche secrète dont on n’a jamais voulu
Mais qui nous fait du bien quand même

Se montrer au grand jour en pleine métamorphose
Avant d’avoir atteint la forme ultime

Le silence est du Verbe sous sa forme aboutie
Tout le reste est Je
u.

fa1d25745890d468d53ab5516598fc78

Publicités