Heineken

par Istina

Petit coup de pression sur les ailes du nez
C’est léger
Juste assez pour sentir la tension
Qui va nous porter

NGONGA
C’est l’heure
(22:33)

Que le soleil balaie le sol de ses rayons
Et brûle
Dans sa générosité
L’indécence animale que nous avons créée

Sans l’ombre d’un remords
Pour les innocentes vies sacrifiées
Sans un regard de peine pour leurs corps entravés

Mille et une nuits d’histoires ensanglantées
Mille et une vies qui ne suffiraient pas
A vous les raconter

Voilà qu’une porte est claquée
Dans l’auguste couloir
Votre conscience braquée
Votre façon d’aimer

Dégustez.

Publicités