Mammouth

par Istina

Toute de grâce vêtue
Flottant entre rêves indécis
Tu te laisses porter par le souffle
Jusqu’à scinder le chaos
Pour voir jaillir la lumière depuis nos infinis

Paré pour le duel
Tu déverses ton amour par tous les pores de ta peau
Je vis l’instant et comme il en fut décidé par les astres
Je parle trop

Notre énergie se libère à outrance
Il ne nous est pas permis de la contrôler

De mon tapis volant
On distingue à peine la bataille des effusions
Et les cadavres abandonnés dans les tranchées
Ne seront regrettés de personne
Les vivants sont à l’abri loin du livre visage

La mélodie des dunes quand se propage une image
Vient caresser l’oreille du grand océan
On dévale les cascades au bord de l’espace temps
Avant de venir habiter nos songes
En tout accomolissement.

Publicités