Toc toc

par Istina

Quand la Vérité frappe
Des fleurs émergent des blessures
Des larmes lavent ton amour propre
De ces illusions qui rassurent

Mon glaive est dans ton coeur de pierre
Attendant qu’une main le retire
Pour recevoir enfin sa couronne
De roses, d’épines, ou de cheveux de gorgone

Quand la Vérité tranche
C’est sous le regard de la Justice
Son oeil acéré qui transperce
Son souffle comme une avalanche

Tu plonges ta main dans le miroir
J’ai disparu de l’autre côté
Te laisse dans ta perplexité
Avec un monde à concevoir

Quand la vérité aime
C’est en écho qu’elle multiplie
Les graines les plumes et les flammes
Sur le versant coloré de la vie.

Publicités