Tôt ou tard

par Istina

Iels m’ont dit tous les totems sont morts
Et je ne les ai pas crus

Le mien
Un assemblage de plumes et de petits cailloux
Qui tient debout par miracle
Encadré par une cascade de papillons

Quand son oeil pleure
De l’eau, du sang
C’est que mon totem agit
Par millions

Quelle que soit la couleur superficielle de sa magie

Publicités