Tympan

par Istina

La plus profonde satisfaction jaillit des profondeurs
Que le contentement puéril n’a pu examiner
Comme un rythme sourd qui sort de la Terre
Avec la persistance de nos battements de coeur

La musique a livré le maître du monde
Percuté par le marteau pour faire bonne mesure
L’escargot dans l’oreille a terminé sa ronde
Le forgeron forge sa propre littérature

L’Univers n’est pas sourd à nos tambours battus
Cette dimension nouvelle est loin d’être une chimère
En caressant les zones où la douleur s’est tue
Nos plumes d’anges dessinent de nouvelles frontières

Esquisses abandonnées d’insurrections perdues
Au hasard d’effractions dans la fleur de l’âge
Est-ce qu’il reste une cellule où cette couleur n’est plus
L’infâme violet qui vient souiller nos rages

Jour après jour la braise a couvé Cendrillon
Avec une porte tenue avec une main baisée
Honneurs visons à acheter l’indulgence. Prions
Ou le dégoût finira par nous faire sucrer les fraises

Publicités